Nissan Canada Finance et ses frais d'usure excédentaire en fin de location

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 87
Enregistré le : 16 juin 2015, 14:05

Nissan Canada Finance et ses frais d'usure excédentaire en fin de location

Message par cgelinas » 02 juil. 2018, 14:48

Si vous louez un véhicule Nissan via le service de location de Nissan Canada Finance, vous devrez inévitablement subir le test final d'usure excédentaire sur celui-ci.

Ce test a lieu environ 1 mois avant la fin de votre bail de location (genre, de 36, 48 ou 60 mois) et c'est le moment où une firme mandatée par Nissan Canada Finance vient chez-vous, chez le concessionnaire ou vous demande de vous rendre quelque part pour que soit conduit cette évaluation.

Une fois l'évaluation complétée, vous ne recevez RIEN.

Non, absolument rien.

Vous n'avez AUCUNE IDÉE si vous devez des frais d'usure excédentaire ou non. Zilch!

Ce n'est qu'une dizaine de jours après la toute fin de votre bail de location que vous recevez une lettre par la poste provenant de Nissan Canada Finance qui vous annonce que vous leur devez de l'argent pour de l'usure dite excédentaire.

Incroyablement, il n'y a aucun détail quant à cette usure, à part un commentaire d'abruti comme "Pare-chocs/revêtement avant" avec un type (de dommage) comme "Éraflé" puis un frais de 225,50$ (et 50 cents, on précise) pour une obligation totale qui passe, elle, à 259,26$ qui correspond à l'usure, plus les taxes! Oui, des taxes sur des frais d'usure!

Pas de photos, pas de détails et surtout, une insistance sur l'obligation pour "le signataire du bail du véhicule" de payer, dans les plus bref délais.

Nissan Canada Finance joue la gorge chaude avec des références au contrat de location comme "Conformément aux modalités de votre contrat de location" et bla-bla-bla, le tout pour tenter de donner de la légitimité à son torchon qui fait office de rapport alors qu'il ne s'agit que d'une honteuse facture qui trahit la malveillance de Nissan Canada Finance, envers ses locataires de véhicules qui terminent leur bail.

Pourquoi ce montant est-il honteux?

Très simple, il n'y avait même pas d'éraflure sur mon pare-choc avant!

Peut-être une microscopique petite ligne quelque part mais ça, après 48 mois de conduite automobile, c'est...

NORMAL

Je répète, c'est de l'usure normale!

Mais pour Nissan Canada Finance, c'est une opportunité de faire rayonner sa mauvaise foi et arnaquer ses ex-locataires avec une facture ridiculement élevés pour une égratignure... et le tout, taxable, en plus.

Alors, comment se défend-t-on devant un tel barrage de mauvaise foi et de malveillance?

Voici ce qu'il faut faire:
  1. Appeler chez Nissan Canada Finance, à Mississauga, en Ontario, au 1 800 268-6499, option # 6;
  2. Leur expliquer que vous exigez des preuves de cette "éraflure", incluant une photo;
  3. Ensuite, que vous contestez cette facture honteuse parce que vous considérez, vous, qu'il s'agit d'une usure normale (insistez sur l'usure normale parce qu'aucune voiture ne peut être sur la route sans une seule éraflure... c'est impossible);
  4. Contestez ensuite cette facture en exigeant de voir le papier explicitant les détails des travaux encourus et faites-leur remarquer que vous n'avez JAMAIS autorisé cette "réparation" alors elle est illégale et vous exigez, sur-le-champ, l'annulation complète de celle-ci.
Vous allez voir, Nissan Canada Finance sont vraiment entêtés mais vous pouvez l'être, vous aussi alors informez-les que vous allez porter cette affaire à l'Office de la protection du Consommateur au 1 888 672-2556 et à l'Union des consommateurs au 1 888 521-6820 ou encore à Option consommateurs au 1 888 412-1313 pour les dénoncer et faire cesser leur arnaque qui se veut désormais un nouveau poste de profit (pour eux et le concessionnaire), désormais.

Car oui, le concessionnaire est celui qui empoche l'argent de la réparation et il se fait COMPLICE de Nissan Canada Finance dans cette sorte de dîner de con ou le con, dans leur idée, c'est l'ex-locataire de véhicule.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le concessionnaire ne fait AUCUN EFFORT pour vous protéger de Nissan Canada Finance... il sont partenaires dans ce racket!

Ne laissez pas Nissan Canada Finance continuer ses manigances contre ses ex-locataires de véhicules.

Défendez-vous et soyez aussi directs qu'ils ont été malveillants, envers vous.

Gardez à l'esprit que Nissan Canada Finance a manœuvré pour vous arnaquer avec des dommage largement fictifs ou exagérés, qu'ils ont invoqué un contrat de location (vieux de 4 ans, dans mon cas), qu'ils ont facturé le maximum possible pour la "réparation", qu'ils ont "réparé" sans jamais vous donner la permission de le faire et qu'ensuite, ils vous balancent tout ça au visage en pensant que vous allez gober leurs prétentions.

Et bien non, vous ne vous laisserez pas faire de la sorte.

Nissan Canada Finance, vous me levez le cœur et vous ne méritez plus que je fasse des affaires avec vous. Rendez très clair à l'agent de service à la clientèle qu'ils viennent de perdre un client, à vie. Des compagnies de location d'automobiles, il y en a d'autres! Et ça ne vous tente pas de devoir rouler un autre 4 ans avec un véhicule qui vous coûtera quelque 260$ de plus, en fin de location, pour une vulgaire éraflure!

Si Nissan Canada Finance vous offre de couper la facture de moitié, ce sera déjà ça de pris mais si vous le pouvez, allez plus loin et exigez l'annulation pure et simple de leur torchon de lettre faisant office de facture post-location.

On sait que les manufacturiers d'automobiles se foutent à peu près complètement de leurs clients, malgré leur beurage-marketing où ils voudraient nous faire croire le contraire mais là, on voit que Nissan, via Nissan Canada Finance rit de ses ex-locataires et en ce sens, il ne faut pas se laisser agresser de la sorte.

Qu'importe la compagnie, les fameux frais d'usure excédentaire sont à peu près toujours exagérés ou inapplicables.

Alors faites-vous entendre et contestez les lettres-torchons envoyées par les manufacturiers de véhicules.
Fichiers joints
site-web-de-nissan-canada-finance-juin-2018.jpg
site-web-de-nissan-canada-finance-juin-2018.jpg (69.75 Kio) Vu 297 fois
Claude Gélinas, Éditeur
Grand forum public des transports, au Québec

Publicité: Achetez vos noms de domaines au meilleur prix, avec MBNX

Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 87
Enregistré le : 16 juin 2015, 14:05

Suites de mes démarches avec les groupes de protection des consommateurs du Québec

Message par cgelinas » 04 juil. 2018, 12:21

Pour faire entendre mes doléances concernant le comportement de Nissan Canada Finance au moment de remettre mon véhicule Nissan Sentra SV 2014 le 16 juin 2018, en regard de la lettre de "Relevé de mes obligations" que j'ai reçu le 19 juin 2018 (au moment où je ne pouvais plus réparer moi-même mon véhicule pour la prétendue "éraflure abusive" sous le pare-choc avant), j'ai contacté les organismes suivants...
  • l'Office de la protection du Consommateur au 1 888 672-2556;
  • l'Union des consommateurs au 1 888 521-6820; ou encore
  • Option consommateurs au 1 888 412-1313
Ces organismes travaillent à la protection des consommateurs, au Québec mais on des moyens d'action et des budgets différents.

Allons-y dans l'ordre avec les conseils reçus...

OPC

Ils me recommandent de payer ma facture de Nissan Canada Finance avec "protet". Voici d'ailleurs un exemple de ce que doit idéalement contenir une lettre de paiement avec protet. Ce protet permet que votre paiement ait lieu, ce qui vous évite des pénalités mais ça vous permet ensuite de poursuivre Nissan Canada Finance aux petites créances pour la totalité du montant demandé (à mon avis, de manière abusive).

L'OPC ne peut RIEN FAIRE puisqu'ils n'ont pas le droit de décider ce qui est une "usure normale" ou une "usure abusive (facturable)".

On comprend que les manufacturiers automobiles et leurs concessionnaires font des milliards sur ce flou juridique, à propos de l'usure. Ce qui est normal pour les uns pourra être considéré abusif pour les autres, jusqu'à ce qu'un juge (de la Cour des petites créances du Québec) statue sur chaque situation individuelle... ce qui n'est évidemment ni pratique, ni réaliste.

Alors les automobilistes se retrouvent pris dans cette arnaque des manufacturiers d'automobiles qui retiennent, par exemple, les services d'AutoVIN pour aller faire l'inspection, à grand renfort de rapports détaillés et de photos afin de pouvoir ensuite "justifier" leur presqu'inévitable facture.

Or, même si le véhicule a passé 48 mois (dans mon cas) sur la route, il faudrait le remettre sans la moins éraflure.

C'est là un abus patent de la part du manufacturier.

Mais l'OPC ne veut surtout pas se mouiller. Personnellement, je trouve ça lâche de leur part mais je comprends qu'ils ont choisi leurs combats. J'aurais aimé les savoir plus proactifs, malgré leur insistance pour le recours à un juge.

UC

À l'Union des consommateurs, c'est un travail de type "recours collectif" qui peut être envisagé.

J'ai donc discuté avec une représentante du l'UC des pratiques des manufacturiers automobiles que je qualifie de malveillantes envers les automobilistes, au moment de retourner leur véhicule (avec l'exemple de l'usage abusif que je dénonce, ici) mais aussi, tout au long de l'utilisation du véhicule via des "réparations planifiées" à des moments prévus d'avance.

La représentante discutera donc de cette situation avec un collègue et il leur appartiendra de donner suite, ou non, à mes doléances.

OC

Chez Option consommateur, il m'a été impossible de parler à quelqu'un en appelant à leur numéro de téléphone.

Il m'a aussi été impossible de recevoir une rétroaction après leur avoir écrit via leur page Facebook.

Je vois à quel point ils font du bon travail mais pour la situation décrite ici, je n'ai pas eu le plaisir d'avoir leur point de vue.
Fichiers joints
rapport-d-autovin-pour-nissan-sentra-2014.jpg
rapport-d-autovin-pour-nissan-sentra-2014.jpg (59.25 Kio) Vu 232 fois
Claude Gélinas, Éditeur
Grand forum public des transports, au Québec

Publicité: Achetez vos noms de domaines au meilleur prix, avec MBNX

Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 87
Enregistré le : 16 juin 2015, 14:05

La fameuse éraflure à 225$ + les taxes

Message par cgelinas » 04 juil. 2018, 12:28

Pour ceux qui voulaient voir, de leurs yeux, la fameuse éraflure à 225$ + les taxes (soit les frais d'usure dite abusive, réclamés par Nissan Canada Finance), je la publie, sous ce message.

Les frais, selon Nissan Canada Finance, seraient justifiés par une "réparation de l'éraflure pour remettre le véhicule aux normes de Nissan"... ce qui ne veut rien dire parce que ces normes ne m'avaient jamais été communiquées, précédemment.

Et après 48 mois de conduite normale sur la route, on parle de 4 ans, on peut comprendre qu'une éraflure puisse se produire... ça n'a rien d'abusif!

Alors voilà, à vous de vous faire votre propre idée et gardez à l'esprit que si j'avais vu (lire: réussir à voir, parce que c'est SOUS le pare-choc avant) cette "éraflure", j'aurais mis un peu de "peinture en crayon" et ça aurait disparu... pour quelques dollars, maximum!

Mais chez Nissan Canada Finance (et chez les concessionnaire), c'est une occasion en or de facturer l'automobiliste qui ramène son véhicule, en fin de location...
Fichiers joints
eraflure-a-225-dollars-plus-les-taxes-sur-nissan-sentra-2014-grise.jpg
eraflure-a-225-dollars-plus-les-taxes-sur-nissan-sentra-2014-grise.jpg (44.36 Kio) Vu 232 fois
Claude Gélinas, Éditeur
Grand forum public des transports, au Québec

Publicité: Achetez vos noms de domaines au meilleur prix, avec MBNX

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité